Et voilà, les Aventuriales, c’est fini pour cette année.

Une édition marquée par le beau temps, qui a permis à toutes les animations en extérieur d’avoir lieu, sans que les spectateurs finissent frigorifiés et enrhumés (la goutte au nez, c’est très mal vu et suspect en ces temps de pandémie).

Ainsi, l’Académie des Jedis Auvergnats a une fois de plus pu régaler le public de son art.


J’étais sur le stand de Livr’S éditions une bonne partie du week-end.

Je partageais également une table avec quatre autres auteurs, chacun devant disposer de 3 h en tout sur le week-end.

Coup de chance, la table juste à côté s’est libérée le dimanche. Pas question de laisser une table vide, cela fait désordre ! Avec la générosité qui me caractérise, je me suis sacrifiée pour l’occuper tout l’après-midi du dimanche ^^


J’en ai bien entendu profité pour dédicacer tous mes ouvrages.

Mention spéciale à un lecteur prénommé Jean-Baptiste, qui a bien failli repartir avec tous mes titres adultes. Il a fini par se montrer raisonnable et n’en a pris que trois !

Plus de 2000 visiteurs ont répondu présents, faisant très vite monter la température de la salle. Le monde, le brouhaha et la chaleur ont eu raison de certains…


J’ai réussi à faire un petit tour parmi les stands le samedi, mais pas le dimanche. Cela explique que je suis restée très très sage au niveau de mes achats.

Négation, je ne pouvais que le prendre, j’ai les 2 tomes précédents.

La maison des guidés, je l’ai déjà lu, mais en prêt. J’ai donc craqué pour sa réédition en intégrale.

Crime d’avril ne tient qu’à un fil sera ma première incursion dans le cosy mystery.

Noé 982 est une dystopie qui m’a fait de l’oeil une bonne partie de mes 2 heures de stand partagé du samedi (forcément, l’auteur était mon voisin, je l’avais sous les yeux non-stop^^)

Ce salon a également été l’occasion de mettre des visages sur des noms que je côtoyais jusqu’alors uniquement sur le web : le talentueux Brian Merrant (illustrateur/graphiste qui monte, qui monte, qui monte !) et Margot, l’éditrice enjouée et vive de Mage éditions. C’est aussi cela, la magie des salons !

Enfin, pour mon plus grand bonheur, j’ai réussi à me procurer le seul gobelet siglé qui manquait à ma collection.

Merci encore à l’équipe de choc des Aventuriales, qui se décarcasse chaque année pour offrir le meilleur salon possible, malgré les aléas divers et la situation sanitaire.

(2 commentaires)

  1. Je ne sais pas pourquoi, j’imaginais ce salon dans le nord (non je n’avais pas regardé où il se situait avant…) alors que finalement, j’aurais presque pu venir ! Les salons sont un bon moyen de partager avec d’autres du milieu et les lecteurs.. Tu as eu de la chance de rencontrer le Grand Brian !! bonne semaine à toi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :