J’ai découvert il y a deux ans une auteur (oui, j’assume de ne pas féminiser ce mot) anglaise qui n’a pas dans l’hexagone la popularité qu’elle mérite. Il s’agit de Susan Hill, âgée aujourd’hui de 75 ans.

Je l’ai découverte avec sa série de romans policiers, dont le héros, Simon Serrailler, est incroyablement attachant. Les enquêtes de Serrailler sont bien souvent un prétexte à une étude incisive et fine de l’Angleterre actuelle, ses dérives et ses crises.  Hélas, sur les huit déjà parus, seuls six sont actuellement disponibles en français.

Susan Hill écrit également des histoires horrifiques et de fantômes drôlement bien troussées, pour jouer à se faire peur.

Son livre le plus récent, From the heart, vient de sortir, et c’est une belle réussite. Loin du polar et du fantastique, il dépeint la vie d’une jeune Anglaise discrète et effacée, Olive, qui doit faire face à des accidents de parcours dans l’Angleterre des années 50. Un roman court (214 pages), terriblement poignant, et que je soupçonne fortement d’être en partie autobiographique. Olive a cette réserve et cette pudeur typiquement britanniques pour parler de la perte, du choix et de la liberté. Car ce que doit supporter Olive n’aurait rien d’extraordinaire de nos jours. Ou en tout cas pour l’instant.

Susan Hill nous tord le coeur à petites touches, presque gentiment. Et, soudain, on réalise que toutes ces libertés que nous tenons pour acquises ne le sont pas depuis si longtemps, et que nous devons nous battre pour les préserver. Pour que jamais des jeunes filles comme Olive n’aient à affronter la réprobation du monde.

Le détachement de certains passages est déchirant, on sort un peu sonné de cette lecture. Reste à espérer qu’il sera vite traduit !

En attendant, si vous lisez en anglais, From the heart est disponible ici , ou, encore mieux, directement sur son site.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :