Allez, c’est parti !

J’ai attentivement passé en revue toutes mes lectures entre mi-novembre 2018 et mi-novembre 2019, afin de choisir Ze Book of Ze year.

Pour mémoire, celui de 2018, c’était Fratricide de Patrice Quélard (que j’ai d’ailleurs relu en janvier, juste pour le plaisir, tant il est excellent).

Je ne le divulgue qu’aujourd’hui 1er décembre, pour la simple et bonne raison que j’ai eu beaucoup de mal à trancher.

Déjà, j’ai été particulièrement boulimique, avec près de 200 livres lus. Le nombre complique le choix, c’est mathématique !

Très rapidement, un top 5 s’est profilé, pas de problème. Puis un top 3. Et là, la cata… Impossible de choisir une bonne fois pour toutes. Je n’arrêtais pas de changer, en ayant l’impression à chaque fois de « trahir » les laissés-pour-compte.

C’est pourquoi, en accord avec moi-même (et si ça ne vous plaît pas, et bien, tant pis^^), je place deux gagnants cette année. Un dans la catégorie auteurs anglo-saxons et un dans la catégorie auteurs français.

Mes choix ne se portent pas obligatoirement sur les livres les plus aboutis au niveau littéraire, mais sur ceux qui m’ont laissé une impression qui perdure longtemps après lecture. Ceux dont je réalise que j’en parle très souvent, que je les conseille, que je meurs d’envie de les voir entre les mains de mes proches pour en discuter après.

Mais comme c’est dur de ne pas aussi parler des autres, ceux qui loupent la première place d’un cheveu, je vous donne mon top 3 (dans un élan de générosité qui m’étonne moi-même 😉 ).

Z’êtes prêts ? Voui ?

3… 2… 1… GO !

Pour les anglo-saxons :

N°3 : White Bones de Graham Masterton. Le maître écossais de l’horreur s’est lancé dans une série de polars tout à fait réjouissants, où sa patte inimitable est bien présente. Un régal !

N°2 : The Reviver de Seth Patrick, le premier tome d’une trilogie que j’ai adorée. L’idée de départ est juste époustouflante et elle est traitée avec maestria. Un auteur que je vais suivre de très près ! Titre français : Treize.

Ze winner : Assassin’s Fate de Robin Hobb, la reine de la Fantasy. Robin Hobb et moi, c’est 20 ans d’amour, 20 ans de voyages au travers des Six Duchés. J’ai ri, tremblé, aimé, souri, pleuré, réfléchi… C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai tourné la dernière page de ce tome, qui clôt une saga riche et dense, dans laquelle aucun volume n’est de moindre qualité.

hobb

Côté français :

N°3 : Oppressions de Patrice Quélard. Ouais, encore lui. Il est pénible à écrire des trucs qui vous restent en tête ! Là, c’est un recueil de nouvelles (le deuxième tome est sorti il y a peu), qui ne pourront pas vous laisser indifférents.

N°2 : Airstronomy de Johanna Marines. J’ai bien dû en parler environ 3254 fois autour de moi depuis ma lecture en février.  Un bon indicateur de futur podium !

N°1 : L’affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe. Une véritable claque ! Un Ellroy à la française servi par une écriture nerveuse, dense et magistralement bien documentée. Slocombe rassemble avec bonheur mes deux passions : le polar et l’historique. Cerise sur le gâteau : il en a écrit plein d’autres, que je déguste petit à petit.

slocombe

À l’année prochaine !

(2 commentaires)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :