Au vu du titre, vous vous imaginez sans doute que je vais encore vous parler de zombies ou d’apocalypse. Pas du tout ! Quoique, en y réfléchissant, si, finalement. Il va bien être question de monstres hideux qui mettent la vie en péril, qui bouleversent l’existence à tout jamais.

La seule différence, c’est que ces monstres-là présentent bonne figure, ils sont souriants, ils ont la même tête que vous et moi. Ils sont vous et moi.

Ils sont dans Garde ton derrière fermé, de Jaffar Lamrini (autoédition). Une autobiographie romancée, dont le héros, Faissal, a subi la pire blague que pouvait lui faire l’univers : il est né arabe, musulman et gay dans une cité. Avouez que ce n’est pas la situation la plus confortable du monde !

Sans complaisance ni pathos, la plume légère et simple de Jaffar prend aux tripes, impossible de lâcher ce court roman avant de l’avoir terminé. Faissal grandit, vite, trop vite, entre incompréhension et impuissance (le passage qui donne son titre au livre est abominable de désespoir). C’est l’école qui lui permettra de prendre son envol, et de s’arracher à une existence qui s’annonçait misérable.

Mais ne croyez pas qu’il s’agit juste d’un brûlot dénonçant l’homophobie. Non, Jaffar va bien plus loin que ça. Il nous aide, nous lecteurs lambda, à prendre conscience que les mots que nous employons, les certitudes qui nous pétrissent peuvent blesser. Que l’acceptation de l’autre et la tolérance réclament un travail conscient sur nos attitudes.

Les expériences de vie de l’auteur auraient pu en faire un être aigri, revanchard. Il réussit à les sublimer pour revendiquer son droit à la lumière, l’amour et l’humanisme. C’est un formidable cri d’amour et d’espoir à destination de tous les opprimés, ceux que l’on persécute car trop différents de la « norme ».

L’écriture n’est pas la plus extraordinaire du monde, mais ce manque est largement composé par une grande sincérité qui transpire à chaque phrase.

Sa page auteur

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :