Bonjour à tous et bon week-end ! Un retour de lecture pour un livre qui va sans doute se retrouver pour l’âpre lutte du bilan de fin d’année 😉

Résumé :

 » Depuis quand tu veux être comme les autres ? Tu es une hors-la-loi. ​ »Duchess a 13 ans, pas de père, et une mère à la dérive. Dans les rues de Cape Haven, petite ville côtière de Californie, elle ne souffre ni pitié ni compromis. Face à un monde d’adultes défaillants, elle relève la tête et fait front, tout en veillant sur son petit frère, Robin. Mais Vincent King, le responsable du naufrage de sa mère, vient de sortir de prison. Et son retour à Cape Haven ravive les tumultes du passé. Quand cette menace se précise, Duchess n’a plus le choix : il va lui falloir engager la lutte pour sauver ce qui peut l’être, et protéger les siens.

Mon avis :

Si vous connaissez et aimez les romans de John Hart et Jax Miller, Duchess est fait pour vous.

Chris Whitaker livre un ouvrage d’une noirceur profonde, désespérée, dans cette Amérique des classes moyennes où tout le monde sait ce que font les autres. Cape Haven pourrait se trouver n’importe où aux États-Unis, elle représente ces lieux accrochés à une gloire passée que les crises économiques ont réduits à néant, ces petites villes qui vivotent à peine, où le moindre évènement s’accroche à la mémoire collective durant des décennies.

Le drame vécu par la famille Radley, sordide mais banal, c’est toute une communauté qui se l’est approprié, et qui continue à en subir les traumatismes, trente ans plus tard. La plupart des adultes en sont restés marqués, à divers degrés. Dans cette atmosphère étouffante, Duchess fait ce qu’elle peut pour se construire, tout en protégeant jalousement son frère, qu’elle considère comme la seule source de beauté de son univers. Bancale, rude, agressive, Duchess rappelle ces chats sauvages qui mordent, feulent et griffent sans cesse. Y compris la main qui veut les caresser. C’est une gamine paumée, incapable de voir au-delà du jour présent et encore bien trop enfant pour saisir les subtilités relationnelles des adultes. Elle accumule erreur sur erreur, prise dans un tourbillon si fort qu’elle ne voit pas les bouées qui lui sont tendues.

L’auteur brosse le portrait magnifique de cette gamine qui reste lumineuse, malgré les écueils placés sur son chemin. L’âpreté de Duchess, son acharnement à se dire hors-la-loi, son obsession de sauver Robin des turpitudes du monde, la rendent attachante à un point rarement atteint en littérature. Elle frappe le lecteur en plein coeur, archétype de ces trop nombreux mômes sacrifiés à l’autel des grandes personnes. On aurait envie de la serrer dans nos bras, jusqu’à ce qu’elle parvienne à la sérénité.

Duchess est une rebelle solaire, une étincelle dans les ténèbres, qui s’accroche avec opiniâtreté aux lambeaux d’une enfance massacrée. En dépit de tout, elle offre une vision d’espoir. Une magnifique fleur poussant sur un tas de fumier. Diamant dans une montagne de charbon, pour paraphraser l’auteur.

Chris Whitaker n’a pas négligé le reste de ses personnages, tous dépeints avec justesse et réalisme. Empêtrés dans leurs désirs et leurs contradictions, ils forment un choeur antique prêt à faire chuter Duchess, y compris ceux qui pourraient ou auraient pu lui venir en aide. Dans les somptueux décors de la côte californienne et du Wyoming, l’intrigue se déroule, contraste saisissant entre la beauté naturelle et la scélératesse humaine.

Roman noir, récit initiatique, thriller psychologique, plaidoyer pour l’enfance, constat des dégâts du déterminisme social, dénonciation des services sociaux… Duchess, c’est tout ça et bien plus encore. Premier roman qui promet, d’une écriture superbe portée par une traduction à la hauteur, un gros coup de coeur pour moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :