Samedi et dimanche, j’étais du côté de Lyon pour le salon Il était une fois… Pusignan. Il s’agissait de la deuxième édition de ce salon, j’avais déjà participé à la première, en 2019. Celle de 2020 avait dû être annulée, comme tant d’autres, pour les raisons que vous imaginez. Cette année, je n’avais pas un stand juste pour mes ouvrages, mais pour une de mes deux maisons d’édition, Livr’S.

Cela supposait une logistique sévère pour pouvoir tout faire entrer dans la voiture. Une véritable partie de Tétris ! Non seulement tout ce qui apparaît sur la photo a pu entrer, mais nous avons même pu rajouter une caisse supplémentaire de livres.

Je proposais donc tous mes titres et une partie du catalogue Livr’S. Du coup, un autre auteur de la maison m’a tenu compagnie tout le week-end : Gilles Debouverie dédicaçait son roman horrifique Talisman, en avant -première. Comme L’apocalypse selon Sandra, Talisman sera disponible en librairie le 1er octobre. Les lecteurs de Pusignan ont pu se procurer ces deux titres avant tout le monde !


J’avais apporté mes créations au crochet pour présenter mes ouvrages.


À notre arrivée à l’hôtel le vendredi soir, nous avons eu la surprise d’être accueillis par un panneau susceptible de casser l’ambiance en moins d’une seconde. La déco de l’ascenseur a heureusement arrangé les choses !


Frugal dîner du vendredi soir^^


Durant tout le week-end, l’affluence a été bien moindre qu’en 2019. Toutefois, pour notre plus grand bonheur, les visiteurs présents étaient des lecteurs passionnés. Ils prenaient le temps de s’arrêter, de discuter, de poser des questions sur les livres. Beaucoup ont cédé à la tentation et sont repartis avec une belle moisson glanée sur les différents stands répartis sur deux salles.

Finalement, est-ce vraiment si mauvais que les salons post pandémie soient expurgés de la foule des « visiteurs du dimanche », qui emplit les allées sans s’intéresser réellement ? Personnellement, je préfère moins de monde mais des personnes motivées. L’avenir nous dira si cette tendance, que j’ai déjà constatée pendant mes salons estivaux, se confirme sur le long terme.

La team Livresque éditions présente sur le salon

Tous les auteurs ayant participé, ça en fait du monde !

Vous me voyez ?


Fidèle à moi-même, je suis allée fureter sur les autres stands et j’en ai rapporté quelques ouvrages (ainsi que d’autres, mais je ne les montrerai pas, je compte les offrir. Ce serait dommage de gâcher la surprise)

Talisman me faisait envie depuis que Livr’S éditions en a parlé.

Dualité et Des profondeurs je crie vers toi sont l’oeuvre de Sébastien Jullian, dont j’ai adoré Le berceau du Talion (retrouvez ma chronique ici).

Némesis me faisait de l’oeil après avoir lu cette chronique.

J’ai déniché Connexion sur le stand de Jenn Ink éditions, une toute jeune maison créée en pleine pandémie. Je tiens à saluer le courage de l’éditrice, se lancer dans le grand bain dans de telles conditions nécessite d’avoir la foi. Après l’avoir rencontrée, je peux vous dire qu’elle ne manque ni de passion, ni de volonté !

Je vous invite à aller liker sa page Facebook et à suivre ses parutions, afin de la soutenir et de l’encourager. Qui sait, peut-être vous laisserez-vous tenter ?

Merci à l’organisation pour avoir permis que le salon se tienne malgré les règles sanitaires strictes. Les bénévoles ont su garder le sourire tout le week-end et faire en sorte que tout se passe pour le mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :