Pour inaugurer cette rubrique, je vais vous parler d’un auteur que j’aime beaucoup, et qui se trouve également être désormais un pote, une bien belle rencontre grâce au monde des livres. J’ai nommé le grand (au sens propre comme au figuré) Laurent Mathoux.

Je m’étais bidonnée à la lecture de son premier roman « Du larsen dans les cauris », un road-movie déjanté entre Clermont-Ferrand et l’Afrique. J’avais été émue et j’avais lâché nombre de sourires attendris en lisant « La fois où… », compilation de souvenirs d’enfance, avec encore l’omniprésence de l’Auvergne. Une ambiance douce à la « Petit Nicolas ».

C’est dire si j’attendais avec impatience « Du creux du monde au bout de l’enfer », le deuxième roman du sieur Mathoux.

C’est toujours dangereux cette impatience à lire le nouveau bouquin d’un auteur qu’on aime bien : on met inconsciemment la barre assez haut, et les risques d’être déçu augmentent considérablement.

Ça n’a pas été le cas, ouf !

Cette histoire menée tambour battant, où le lecteur croise une galerie de personnages tous plus déglingués les uns que les autres, s’avale avec délectation. Quand une ex-agente de la STASI, reconvertie en dominatrice SM au fin fond de l’Auvergne, est assassinée, son fils adolescent décide de venger sa mort en éliminant lui-même l’assassin. La ville de Thiers, personnage à part entière du livre (un peu trop même parfois), devient le théâtre où se joue un affrontement sanglant et burlesque à la fois.

En refermant le livre, difficile de ne pas continuer à rire des rocambolesques aventures qu’on vient de lire. Et puis, en y réfléchissant, on prend conscience du tapis de morts plutôt atroces que Laurent Mathoux se plaît à semer au fil des pages. Il émaille également son récit de réflexions acides sur le monde, l’histoire, la société, des piques mordantes qui sonnent toujours juste.

On est bien dans la catégorie polar, mais du polar original et inclassable, hors des sentiers battus, et qui renouvelle efficacement le genre.

L’auteur est également chanteur d’un groupe de Rock agricole, les Flying Tractors, depuis plus de vingt ans, sous le pseudonyme de Lolo la boulange.

Si vous voulez vous procurer le livre, ça se passe ici.

Sa page auteur est .

Et ô, joie et excitation, on me souffle dans l’oreillette qu’un nouveau roman pourrait bien prochainement voir le jour !

mathoux1mathoux3

(2 commentaires)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :