C’est bientôt Halloween, et la nouvelle saison de The Walking Dead vient de débuter. Il est donc complètement logique que je vous parle de mon péché  mignon : les zombies.

Depuis que j’ai découvert les films de George Romero à l’adolescence, au siècle dernier, je voue une passion guillerette à ces spécimens bien particuliers de l’espèce humaine. Après quelques vingt années de traversée du désert, où seul un film-oasis de temps à autre me permettait d’étancher ma soif de zombies, le zombie est à la mode, le zombie est partout. Tant mieux !

Les films pullulent, qu’ils soient « sérieux » (World War Z, 28 jours plus tard…), drôles (Shaun of the dead, Bienvenue à Zombieland), ou carrément déjantés (ne pas manquer les délirants Dead Snow et Dead Snow 2). Dernièrement, j’ai même visionné un film de zombies coréen Dernier train pour Busan, qui, ma foi,  se défend plutôt bien.

Les séries ne sont pas en reste : The Walking Dead, Z Nation, Fear the Walking Dead aux USA. Mais aussi les mini-séries britanniques Dead Set et In the Flesh, plus confidentielles, mais d’excellente facture.

Forcément, la littérature a suivi, et on peut trouver des trésors au sein de cet univers. L’œuvre de Max Brooks, bien sûr (rappelons qu’il est l’auteur originel de World War Z), les livres de Scott Kennemore, Patient Zéro de Jonathan Maberry… J’ai une tendresse toute particulière pour la trilogie Feed de Mira Grant, qui réussit quand même l’exploit de camper un thriller politique au beau milieu de l’apocalypse zombie.

Dernièrement, deux romans m’ont vraiment enthousiasmée : Déchirés, de Peter Stenson, et Zombie Kebab, d’Olivier Saraja.

Déchirés, c’est l’histoire d’un junkie, Chase Daniels qui se réveille après un trip pour se trouver plongé en pleine invasion zombie. Avec son pote, il tente de comprendre les nouvelles règles du jeu, tout en cherchant à se procurer sa prochaine dose. Je ne vous en dévoilerai pas plus, ça serait dommage de vous spoiler l’idée géniale de Peter Stenson pour appâter le lecteur. C’est chez Super 8 éditions, la petite maison qui monte, qui monte… et on le trouve ici.

dechires

Zombie kebab est un roman français (cocorico !)  et qui vaut le détour. Un roman court paru chez Walrus découvert par hasard sur Twitter, et que j’ai dévoré en quelques bouchées.
On pourrait penser que le genre est déjà bien encombré et qu’il est difficile de le renouveler. Zombie kebab réussit cet exploit d’être pile poil dans la veine du post-apo zombie tout en offrant de l’inédit.
Une histoire délicieusement grinçante, à la fois hilarante et parsemée de quelques zestes d’ironie sociale. On se régale de la première à la dernière ligne. Le tout assaisonné d’une écriture maîtrisée et fluide.
Que du bonheur.
N’hésitez pas ! Il est au prix d’un verre au bar en numérique mais existe aussi en papier.

kebab.jpg

Le pitch : Au mauvais endroit, au mauvais moment : l’expression semble avoir été pensée pour Hakim, un banlieusard qui multiplie les petits boulots pour subvenir aux besoins des siens… jusqu’au jour où un accident fait basculer sa petite vie. Hakim devient alors le « patient zéro », le point de départ d’une apocalypse zombie. Malgré sa transformation — et une faim permanente —, Hakim conserve intactes ses facultés intellectuelles (ou presque) et s’en sert pour témoigner. Que fera-t-il de son nouvel état : protéger le monde, ou bien le dévaster ?

Après tout ça, vous êtes fins prêts pour affronter l’apocalypse. Du moins, je l’espère. Tiens, on frappe violemment à la porte, je vais voir… I’ll be right back ! (ou pas)

(3 commentaires)

  1. Salut Céline,

    Ravi que ZK t’ait enthousiasmée à ce point 🙂

    Je dois toutefois préciser qu’il n’est pas auto-édité, puisqu’il est publié par la maison d’édition Walrus, spécialisée dans les pulps et autres textes décalés et jubilatoires. Leur catalogue ne contient que des perles à lire et découvrir… Vraiment.

    À bientôt 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :