L’avenir de l’humanité est dans la technologie. Encore faut-il qu’elle fonctionne. Ou alors, mieux vaut-il qu’elle ne fonctionne pas ?

Découvrez 12 futurs alternatifs où les pannes, les imprévus, voire, les réussites, vont dévoiler le vrai visage de l’humain et sceller certains destins. Ce recueil sombre vous amènera à vous poser la question : et si ?

Et si cela devenait réalité ? Et si j’étais à leur place ? Et si tout ceci était déjà en marche…

C’est toujours difficile de chroniquer un recueil de nouvelles, qui, par définition, contient une multitude d’histoires courtes (voire très courtes). On aurait envie de s’attarder longuement sur chaque texte, de le disséquer avec jubilation. Mais ce serait gâcher le plaisir des futurs lecteurs !

Ici, d’une plume tranchante et magnifique, Khalysta Farall s’emploie à nous proposer des nouvelles de SF, qu’on n’espère pas prémonitoires, même si la raison nous dicte qu’elles le sont très certainement. Chacune explore une facette différente d’un avenir où la technologie prendrait peu à peu la place sur l’humain, un avenir où l’Homme se retrouverait dépassé et perdu face à la toute-puissance de la machine.

Histoires qui poussent à la réflexion, qui font frémir, portées par un humour mordant pour cacher un certain désenchantement. L’autrice nous pousse dans nos retranchements, nous oblige à la réflexion. Même quand elle se contente de sept toutes petites pages (Suzanne C.), elle crée le malaise avec brio.

Mais n’allez pas croire que ce recueil met en scène de pauvres humains innocents agressés par de vilaines machines ! On est loin du Skynet de Terminator. Chaque personnage en est là par sa propre faute. Qu’il s’agisse d’inertie face aux puissants ou de participation active aux évènements, les humains méritent leur sort.

Finalement, au travers de chaque histoire, c’est toute la flamboyance des défauts de l’âme humaine qui est mise en exergue. Le résultat est angoissant, certes, mais le talent de l’autrice est tel qu’on lui pardonne de ne pas proposer de porte de sortie.

(2 commentaires)

Répondre à Céline Saint-Charle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :